Appel à talents en recherche en Afrique : le programme ARISE

Appel à talents en recherche en Afrique : le programme ARISE est désormais ouvert aux candidatures

L’appel à candidatures du programme pilote de l’Union européenne (UE) « Initiative de recherche africaine pour l’excellence scientifique » (ARISE) a été lancé par l’Académie africaine des sciences. ARISE promeut la science, la technologie et l’innovation comme moteurs essentiels du développement et de la durabilité. Sous la direction stratégique de l’UE et de l’Union africaine (UA), le programme vise à stimuler et dévoiler le potentiel d’innovation de l’Afrique en soutenant la prochaine génération de leaders scientifiques. L’UE contribue à hauteur de 25 millions d’euros au programme.

Lors du lancement d’ARISE en décembre 2020, la Commissaire aux partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, a souligné que « Le potentiel d’excellence en matière de recherche en Afrique est significatif et servira de moteur clé de développement et de croissance. Le programme pilote ARISE est une étape catalytique pour les scientifiques de talent en début de carrière et viendra renforcer la science et l’innovation en Afrique. l s’agit également d’une étape essentielle pour la coopération universitaire et scientifique entre l’UE et l’Afrique en vue de créer une société et une économie de la connaissance.»

La Commissaire chargée de l’innovation, de la recherche, de la culture, de l’éducation et de la jeunesse, Mariya Gabriel, a déclaré : « Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’autres efforts en cours, notamment dans le cadre du dialogue politique de haut niveau UE-UA sur la science, la technologie et l’innovation. Ses investissements dépassent plus de 1,8 milliard d’euros. Elle soutiendra les scientifiques africains et leur capacité à contribuer à la recherche de pointe, renforcera leur capacité à bénéficier d’instruments de recherche et d’innovation de l’UE, ainsi qu’une collaboration sur un même pied d’égalité avec le continent européen. »

ARISE encouragera la recherche dans différents domaines d’activités scientifiques en tenant compte des priorités communes à l’UE-UA, telles que la santé publique et la transition verte afin de renforcer le développement durable en Afrique. Il est pleinement aligné sur la communication conjointe intitulée « Vers une stratégie globale avec l’Afrique », publiée en mars 2020. 40 jeunes chercheurs en début de carrière et provenant de 40 pays africains différents seront sélectionnés sur base d’excellence scientifique dans le cadre d’un concours ouvert à l’entièreté du continent. Ces 40 talents seront octroyés des bourses s’élevant jusqu’à 500.000 d’euros sur une période de cinq ans pour les soutenir dans le développement d’une recherche innovante et d’équipes de recherche indépendantes au sein d’une université ou d’un institut de recherche africain.

Contexte

Dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030, le rôle de la science, de la technologie et de l’innovation est un moteur essentiel de la durabilité. L’UE et l’UA reconnaissent également qu’une transition durable vers des économies fondées sur la connaissance doit reposer sur la science, la recherche et l’innovation. Les investissements dans la recherche et l’innovation garantissent un avenir durable et inclusif. Néanmoins, un potentiel important d’amélioration des dépenses de recherche scientifique et de développement (R&D) existe :

  • En moyenne, 0,45% du PIB de l’Afrique est dédié à la R&D, considérablement inférieur à la moyenne mondiale de 1,7% et de l’objectif de l’UA de 1%.
  • L’Afrique compte moins de 100 chercheurs par million d’habitants – dix fois moins que la moyenne mondiale.

Soutenir les jeunes scientifiques peut faciliter la collaboration avec des chercheurs d’autres continents. Ainsi, l’UE et l’UA seront à même de stimuler et de produire des résultats dans le cadre de notre dialogue politique de haut niveau et continu porté sur la science, la technologie et l’innovation.

Le programme pilote ARISE est financé par le programme d’action annuel 2019 du Programme panafricain, qui définit trois domaines prioritaires conformément à la déclaration finale du Sommet de l’UA-UE et de la nouvelle communication de l’Alliance : (i) Dialogue politique et gouvernance continentale (ii) Investir dans les personnes – éducation, science, technologie, compétences (iii) Intégration économique continentale, avec un financement total de 150,2 millions d’euros.

 

Pour plus d’informations

Appel à propositions ARISE – pour soumettre votre proposition