L’ERASMUS PLUS AMEL AMÉLIORATION DE LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE DANS L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU MAROC

 

OBJECTIFS DU PROJET AMEL

Le projet AMEL est une contribution à la mise en place des mécanismes pour l’intégration et l’amélioration de la Formation Tout au Long de la Vie (FTLV) dans l’enseignement supérieur au Maroc. Il a pour objectifs de:

•  Favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle des salariés ou leur maintien dans l’emploi;

•  Offrir à ceux qui sont entrés tôt dans la vie active une nouvelle chance d’accéder aux diplômes et titres de l’enseignement supérieur ;

• Prendre en compte les savoirs et savoir-faire des personnes en reprise d’études;
• Répondre plus efficacement aux besoins et aux attentes des individus, des entreprises et de la société ;
• Favoriser le rapprochement entre formations universitaires et qualifications professionnelles.

RÉSULTATS ATTENDUS

Les livrables attendus sont :

• Charte de la FTLV validée par tous les acteurs : universités, ministère, entreprises ;
• Procédures de Validation des acquis (VAE, VAP, VES) et les formulaires correspondants ;
• Réseau d’experts conseillers en FTLV ;
• Guide qualité pour le développement de la FTLV ;
• Outils et indicateurs pour le respect des engagements de la Charte ;
• Implantation des dispositifs relatifs à la FTLV et la VA dans les Centres de formation tout au long de la vie (CFTLV).

PARTENAIRES

Le projet regroupe un consortium composé de 16 membres :

• Le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), Paris, France, coordonnateur du projet.

• Deux participants européens :

    • Institut Royal de Technologie (Kungliga Tekniska Högskolan (KTH)), Stockholm, Suède
    • Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE), Lyon, France

• Partenaires institutionnels :

    • Le Ministère de l’Education Nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MENFPESRS), Maroc
    • L’Agence d’Evaluation et d’Assurance Qualité au Maroc, (ANEAQ)

• Représentants du secteur économique :

    • Confédération générale des entreprises du Maroc, (CGEM)
    • Association des Femmes Chefs d’Entreprises du Maroc, (AFEM)

• Sept universités publiques marocaines :

    • Université Mohammed V (UM5), Rabat
    • Université Ibn Tofaïl (UIT), Kénitra
    • Université Abdelmalek Essaâdi (UAE), Tétouan
    • Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA), Fès
    • Université Hassan II (UH2C), Casablanca
    • Université Chouaib Doukkali (UCD), El Jadida
    • Université Cadi Ayyad (UCA), Marrakech

• Une université privée :

    • Université Mundiapolis (UMC), Casablanca

• Un Etablissement public d’enseignement supérieur ne relevant pas de l’université :

    • École nationale de l’industrie minérale (ENSMR), Rabat

Plus d’informations sur le site web du projet : https://www.amel-maroc.eu/